Comme une tempête en mer…

william_turner_tempete_en_mer

Mon corps a versé toutes ses larmes, et pourtant elles coulent encore.

Mon coeur éraillé saigne et s’étouffe.

Le désespoir après l’espoir.

Je m’étais endormie hier le sourire aux lèvres, apaisée par les doux mots de ma Perle. La nuit prochaine va dérouler ses longues et blanches heures sans que mes yeux ne puissent se fermer.

Malgré les progrès attestés de la puce dans la gestion de son angoisse, elle reste fragile, inhibée et triste. Ses soignants s’inquiètent de cet état dépressif, qui freine Perle dans son cheminement. Trop souvent, elle se referme. Trop souvent, elle se perd dans une crise de larmes, une tristesse infinie. Le manque de nous reste trop présent, trop fort, trop engluant pour lui permettre de faire un pas vers l’Autre. Ce pas qui lui permettrait de prendre confiance, d’oser apprécier l’instant, d’appréhender le Monde le coeur rasséréné par notre soutien.

Alors, après les neuroleptiques, les antidépresseurs vont faire leur entrée sur scène. Et l’attente va se poursuivre. Longue, l’attente, trop longue. Les molécules des antidépresseurs étant paresseuses, l’effet bénéfique va s’installer doucement, trop doucement à notre goût. Rajoutant de longues semaines, de longs mois à l’hospitalisation de notre fille.

Et sans escale, sans trêve. Aucune autorisation de permission pour notre puce dans l’immédiat. Uniquement nos visites là-haut.

Ma raison, jusqu’ici bien droite et bien ancrée, flanche sous le chagrin et le manque. Mon coeur, déjà malmené, s’est brisé ce midi, sous les cris et les sanglots de mon enfant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s