Quand faut y aller.

(Article initialement publié en mai 2012)

Ces derniers temps, les galères s’enchaînent pour la Tribu.

Entre soucis de véhicules, tuiles diverses et variées imprévues, l’heure est au serrage de ceinture, aux restrictions, aux comptes d’apothicaire…

Je culpabilise de laisser l’Homme assumer seul la survie de la Tribu. Je culpabilise de le voir trimer dur, avec des horaires parfois incompatibles avec une vie de famille (comme en ce moment, où il travaille de nuit).
Je culpabilise de voir Prems user jusqu’à la corde son seul jean’s, de voir les pieds de Loulou crever sa vieille paire de baskets. De devoir encore une fois refuser un tour chez le coiffeur à Deuz, de ne pas pouvoir offrir à Perle la déco « New-York » qu’elle aimerait tant pour sa chambre…

Alors, mes angoisses et moi, nous prenons notre courage à deux mains et allons nous mettre au turbin, au boulot, au taf !

Allez ! Je me secoue, je m’auto-motive et je n’attends pas de trouver le poste rêvé, au milieu d’enfants comme je le désire si fort.

Et je vais aller bosser, n’importe où, où l’on voudra bien d’une mère de famille déconnectée, sans diplômes….Mais décidée. Acharnée. Prête à beaucoup pour enfin, respirer chaque fin de mois…

Vous l’aurez compris, je cherche donc du boulot…Croisez les doigts pour moi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s