Tout un été.

Une loque….C’est ainsi que je me sens à l’instant, après mes deux premières nuits de travail. Le rythme est difficile à prendre, le repos ardu à trouver, entre la Tribu tout autant déphasée et l’Homme tout autant fatigué.

Surprise par la charge émotionnelle qu’induit ce travail. Veiller sur des enfants et jeunes ados en pleine tourmenet est plus compliqué psychologiquement que je ne l’aurais imaginé.
Tenir éveillée 12 h durant, quand le calme règne. Ne pas penser au pire, oublier les transmissions des collègues qui expliquent les drames, les bagarres, les fugues et les coups…

S’accrocher à leurs jeunes minois et y croire. Parler des heures entre collègues, apprendre, encore et toujours.

Ce poste est donc beaucoup plus compliqué à gérer pour moi, que je ne l’aurais pensé. Les enfants ne sont pas tendres, entre eux, et avec les adultes. Débutante, faillible, je suis jaugée, observée et testée par les plus coriaces, repoussée par les plus fragiles, en besoin intense de repère…

Mais je m’accroche, me détends. Malgré la fatigue importante, la maison qui disparaît sous le bordel, les enfants surexcités, livrés à eux-même et sur les dents….

Deux mois à tenir, pour sortir la tête de l’eau. Tout un été pour apprendre et peut-être faire ma place.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s