Mais pas que

[AVERTISSEMENT – ON]

Je vais me plaindre, je vais geindre, je vais râler et me lamenter. Ouais. Parce que c’est mon blog. Mon espace de parole. Parce que ça fait du bien quand ça sort. Parce que.

Donc, ceusses qui n’auraient pas envie de lire des propos râleurs et larmoyants, je vous conseille de fermer cette page et d’aller mater Plus belle la Vie. (Mais revenez un autre jour, hein, je râle pas tout le temps !!)

[AVERTISSEMENT – OFF]

colère

Je suis une mère comblée. Certes. Mais pas que.

Pas quand je découvre, encore une fois, qu’ils ont consciencieusement arraché des lambeaux de peinture de mes toilettes fraîchement repeintes.

Pas quand je trouve, encore une fois, un playmobil abandonné dehors, dans l’herbe mouillée et boueuse. Un playmobil reçu à Noël dernier. Qui m’a coûté une blinde.

Pas quand elle me provoque, petit sourire au coin des lèvres, juste parce qu’elle a passé une mauvaise journée et qu’elle a besoin de se défouler. (Elle n’a qu’à ouvrir un blog, comme sa mère).

Je suis une propriétaire comblée. Certes. Mais pas que.

Pas quand les fuites s’enchaînent et s’aggravent dans cette (putain) de maison neuve.

Pas quand je sais que d’ici deux ans, on va devoir raquer et galérer pendant 4 ans, juste parce que nous avons été inconséquents il y a 11 ans.

Pas quand je me sens envahie, étouffée, submergée par l’ampleur des travaux et entretiens à réaliser pour la maintenir en état.

Je suis une épouse comblée. Certes. Mais pas que.

Pas quand j’ai l’impression que mes paroles sont plus volatiles qu’un parfum bon marché.

Pas quand mes larmes et mes sanglots ne changent rien à la donne.

Pas quand ses demandes ne se transforment pas en actes.

Pas quand j’ai organisé mon repas d’anniversaire seule.

Pas quand j’ai soufflé mes 3 bougies (oui cette année j’ai 3 ans !), seule avec mes enfants, trois jours après.

Pas quand l’attention, le petit geste d’amour que j’attendais, n’est jamais arrivé.
Je suis une femme comblée. Certes. Mais pas que.

Pas quand je sais que sûrement, je me suis encore faite couillonner et que les belles paroles ne resteront que paroles.

Pas quand je lutte contre mes démons et mes angoisses, et que je perds la bataille.

Pas quand je me demande comment je vais réussir à tout gérer, aurais-je vu trop grand.

 

Alors je vais sourire et tout affronter. Parce que je suis une râleuse et une pleurnicheuse. Mais pas que.

Publicités

2 réflexions sur “Mais pas que

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s