Et la lumière est revenue.

Je voulais vous dire, mais les mots m’ont manqué.

J’aurais pu écrire, mais l’envie m’avait abandonnée.

Alors, j’ai éteint. Fermé les fenêtres qui nous liaient, vous lecteurs fidèles, et moi, l’insignifiante écrivaillon qui racontait sa vie.
J’ai fermé à double tour cet espace de liberté. Et j’ai perdu la clé.

Et j’ai craqué.

Burn-out. Dépression. Rupture. Fracture.

Qu’ils sont nombreux les mots qui pourraient définir ce que j’ai ressenti, traversé ces derniers mois.
Ils sont nombreux mais je ne les retiendrai pas. Je n’en veux pas, je n’en veux plus.

J’ai touché le fond il y a quelques temps, dépassée par un rythme de vie dérangeant, épuisant, laminant tout sur son passage : brisé, mon équilibre mental, anéantie, la fragile organisation familiale, détruite, ma relation avec Lui.

Mais je disais plus haut que je ne retiendrai pas ces mots-ci.

Car ce sont d’autres qui m’emplissent aujourd’hui.
L’amitié et le soutien indéfectible que vous m’avez apportés, jour après jour.
L’amour sans bornes dont vous me comblez.
La confiance et l’estime que vous me portez encore et toujours, malgré mes défaillances.
Les verres que vous m’avez servis, les mouchoirs que vous m’avez tendus, les bras dont vous m’avez entourée.

Et j’ai relevé la tête. J’ai rouvert les volets, laissé entrer la lumière.

soleil

Et la vie a repris, aussi folle et intense. Avec ses heures assassines qui ne me laissent souvent sans force. Avec ses remises en questions et ses doutes, toujours et encore.

Mais c’est ma vie.

Et j’ai décidé de la vivre.
Aux côtés de ma Tribu bruyante et grandissante. Dans ses bras à Lui, amoureuse comme au premier jour. Avec elles, mes « mauvaises fréquentations », dans les rires et les bulles.
Avec vous, aussi, si vous en avez envie.

J’ai retrouvé la clé.

Et je reviendrai vous raconter. Vous dire que ça va, ou pas. Vous raconter comme Fiston m’épuise, encore et toujours. Vous bassiner avec mes fiertés maternelles devant ces presque femmes que sont mes aînées. Vous raconter la bataille et la victoire de Perle, encore. Me plaindre du caractère irascible de ma Championne, et de sa fragilité attendrissante.
Et tellement d’autres choses encore, qui bouillonnent de nouveau derrière mon front détendu.

Alors, à bientôt ?

Publicités

16 réflexions sur “Et la lumière est revenue.

  1. Cette dernière année, le ton a changé sur ton blog. Quand j’ai découvert ce lieu je t’ai trouvée touchante, émouvante. Puis tu as changé: plus forte, surmontant les épreuves de la vie, vindicative .
    On retrouve cette force aujourd’hui. Les épreuves sont inévitables . Et il y a toi, relevant la tête face à la tempête…À bientôt…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s