L’Équinoxe d’Automne, ou Mabon

C’est aujourd’hui que l’Automne s’installe. Elle va parer nos arbres d’or et de rouille, laisser traîner son voile de brume sur les murets de pierre et instiller dans le fond de l’air des effluves d’humus.

Alors qu’habituellement, je me morfonds de voir les jours raccourcir et le froid s’installer, j’ai décidé cette année de mettre à profit cet équinoxe pour découvrir avec Perle comment est célébré ce jour si particulier.

Nous nous sommes intéressées en premier lieu à l’explication étymologique et scientifique du terme équinoxe :

Le terme « équinoxe » vient du latin æquinoctium, qui lie æequs (égal) à nox (nuit), et désigne le moment où la durée du jour est égale à celle de la nuit.
Pour l’équinoxe de septembre, cela se produit le 20 et le 23 du mois selon les années (l’été de l’hémisphère nord est plus long que celui de l’hémisphère austral).
Pour les habitants de l’hémisphère nord, cette date marque le début de l’automne. Les jours continuent de diminuer jusqu’au solstice d’hiver, le 21 décembre, date de la fin de l’automne. En revanche, dans l’hémisphère sud, c’est le printemps qui arrive. La longueur des jours augmente jusqu’au solstice d’été, le 21 décembre.
Vu du Soleil, lors des deux équinoxes, la Planète bleue apparaît éclairée de façon égale dans ses deux hémisphères.


Ensuite, nous avons cherché du côté des traditions, des légendes et des célébrations. Perle a été attirée plus particulièrement par les fêtes celtes, et les rituels que déroulaient les druides

Nous avons donc appris que l’équinoxe se traduit par Mabon, en celte. Les celtes célébraient ce jour en dressant un autel pour remercier la Nature de ses récoltes généreuses. Composé des meilleurs fruits, légumes et fleurs cueillis en ce jour, ils se rassemblaient soit autour d’un feu rappelant la vigueur de la Vie, soit plus tard, autour de l’âtre de la cheminée, contant légendes et récits anciens, tout en partageant des gourmandises et des boissons.

Pour la dimension païenne, nous avons lu que les druides avaient un rituel particulier pour chaque fête. Le principe est apparemment toujours le même, ils incantaient en formant un cercle sacré autour d’un feu.

Mabon, fête de l’équilibre, était le symbole de la Paix et du remerciement.

La notion de cercle est très importante, il représente le cycle du temps, l’éternité, il est la terre aussi, le cercle est sacré. L’entrée dans le cercle se fait en général par l’ouest.

Le Druide remercie l’esprit du lieu, puis l’appel à la paix : le cercle ne peut être ouvert que si la paix règne aux quatre directions. Le cercle est alors ouvert, et l’on procède à l’appel des quatre directions et quatre éléments :

L’EST symbolise L’AIR – LE SUD symbolise LE FEU

L’OUEST symbolise L’EAU – LE NORD symbolise LA TERRE

Ce remerciement se fait sous forme d’offrandes au cours du rituel. Offrandes à la Déesse et partage des derniers fruits de l’année entre les participants.


Après toutes ces recherches, il était temps pour Perle de passer à l’action. Nous avons décidé d’assembler l’esprit celtique à la création, en réalisant un Land Art célébrant l’Automne.

(Le land art est une tendance de l’art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, eau, rocher, etc.)

Après avoir ramassé, cueilli et glané, nous nous sommes attelées à la fabrication de notre Cercle Magique.

Qu’en pensez-vous ?

 

 

 

 

Publicités

Mercredi…au bout des doigts #2

7029364-papier-color-avec-des-ciseaux-de-l-enfant

Chose promis, chose due !

Voici une petite activité simplissime pour vos petitous, de quoi les occuper en ce mercredi frileux.

Cette semaine, ce sont Championne et Fiston qui ont cherché et déniché cette activité manuelle. Ils l’ont réalisée hier, facilement.

Comment offrir sa main, sans se couper un bras hé hé !

Ouh quelle jolie menotte !

Ouh quelle jolie menotte !

le support

le support

Tadaam !!

Tadaam !!

Cela se passe d’explications, hein !

Enfin, pour ceux pas encore bien réveillés, j’vous décris les différentes étapes :

  • dessiner les contours de sa main (ou la main du Fiston, de Mamie, ou du voisin, hein, on est pas difficile !), sur une feuille cartonnée
  • colorier/customiser l’intérieur de la main : et c’est là la partie la plus intéressante de cette activité, laissez libre cours à l’imagination de votre enfant : collage, quadrillage, gribouillage, écriture, les possibilités sont multiples !
  • découper la main ainsi décorée
  • récupérer dans les chutes de la feuille de papier de quoi faire un petit socle à cette belle main !

Ici, Fiston a offert sa main gribouillé à Deuz pour son anniv’ !

Et pourquoi pas dessiner la main de chaque membre de la famille, avec prénom et dates de naissance pour réaliser un joli montage, un genre d’arbre généalogique ?

A votre imagination !

Prenez soin de vous et à Mercredi prochain !