Bon débarras (et meilleurs voeux)

bye2016

Plions-nous une fois encore à la tradition bloguesque, et tirons un trait sur l’an finissant.

Qu’il fut long, cet an 2016 ! Qu’en garderai-je en mémoire, je ne sais pas.

Entre larmes et peines, galères et doutes, la Tribu a souffert. En clair, on a ramassé.

Mais il faut bien relever la tête et n’en conserver que le meilleur, pour que l’idée de recommencer une nouvelle année ne nous donne pas l’envie de tout plaquer.

Trêve d’envolées dramatiques, voici en quelques mots, sans hypocrisie, un résumé de notre année.

Tout d’abord, je définirai 2016 en un seul mot : CHANGEMENT.

  • Perle a intégré une nouvelle école, mettant fin à deux ans de non-scolarisation.
  • J’ai quitté mon travail d’Auxiliaire de Puériculture, pour me consacrer à d’autres projets
  • J’ai créé mon entreprise, puis abandonné devant l’ampleur de la tâche
  • Deuz est devenue une jeune fille extra, et a définitivement tiré un trait sur son double maléfique
  • Championne a souffert, s’est battue et finalement a choisi le plaisir et le partage plutôt que la compétition à tout prix
  • J’ai relancé l’activité de mon entreprise, parce que finalement, je me suis un peu oubliée dans tout ça
  • Prems a eu 18 ans !! et je n’en suis toujours pas remise !
  • Un bébé tout-neuf a relancé ma machine à bisous, et j’en suis comblée (coucou mon neveu chéri)

Bref, je vais clore le chapitre 2016 avec encore beaucoup de regrets, de rancœurs, de déceptions.

Mais je vais écrire les premiers mots de notre an nouveau, pleine d’espérances, de projets plus fous les uns que les autres, avide d’aventures et de partage. Mon maître-mot pour 2017 sera RÉALISER !

En attendant de vous présenter mes vœux, dans quelques heures, permettez-moi de vous souhaiter un excellent samedi, qu’il soit festif ou ordinaire.

Prenez soin de vous et vos proches, aimez-vous, pardonnez-vous, soyez fous !

Bien à vous,

Ingrid.

Publicités

L’heure du Bilan.

Bientôt la fin de l’année. Une année riche en évènements, en émotions, en changements. Et, en lisant une blogueuse très chère à mon cœur, j’ai eu l’envie, moi aussi, de faire le bilan de cette année presque passée.

Alors, que vais-je retenir de l’an 2012 ? Qu’ai-je aimé, qu’ai-je détesté ?

bilan

Une année positive :

  • Des rencontres professionnelles inattendues, une carrière qui se dessine
  • Un épanouissement personnel en devenir, avec des certitudes ébranlées mais une connaissance de moi plus profonde
  • La naissance d’une jolie Fleur
  • Des amitiés préservées, décuplées
  • Des retrouvailles inespérées

Une année compliquée :

  • Des nuits encore trop hachées
  • De la fatigue et des microbes
  • Des passages à vide importants
  • Des crises d’opposition impossibles à gérer
  • Du lâcher-prise compliqué

Une année cauchemardesque :

  • Un Printemps de l’horreur
  • Des jours et des nuits de larmes versées
  • Des cris, des hurlements et des déchirures
  • Des peurs intenses, des doutes terribles
  • Une séparation inacceptable

J’ai fini intentionnellement par le pire, l’hospitalisation de Perle en pédopsychiatrie.
Car le pire s’est avéré être le meilleur de cette année.
Mon cœur de maman bondit chaque jour de voir ma belle blonde s’épanouir, se révéler.

Je profite de cet article-bilan pour remercier chaleureusement l’équipe des soignants de l’Unité pédopsychiatrique de l’hôpital de Grenoble. Merci à vous, infirmiers, psychiatres, psychologues, médecins, aides-soignants. Merci d’avoir chéri et protégé notre fille. Merci de l’avoir écoutée, entendue, comprise. Merci pour chacun de vos mots de réconfort, de soutien et d’espoir. Merci pour vos gestes médicaux – parfois violents, parfois incompris – mais qui ont permis à Perle de s’accepter, s’autoriser, s’aimer. Merci.

Pour clore ce bilan, j’ai envie de me souhaiter le meilleur pour l’année à venir. Que ma carrière d’Educatrice de Jeunes Enfants puisse être, que ma vie de Femme, Mère et Epouse s’épanouisse encore et encore. Que la vie reste aussi belle.

Et vous, que puis-je vous souhaiter ?