Quand on a pas la main verte..

J’ai pas la main verte, ni le pied d’ailleurs (ce qui m’arrange, a-t’on jamais vu des pieds verts, autre que les pieds de tomate ?)

Ce qui fait qu’il n’y a guère de plantes dans la Hutte. Un peu dans notre jardin, des arbustes qui étaient là avant nous, des chênes centenaires qui n’ont pas besoin de moi. Des plantes rebelles, quoi…

Mais dans ma Hutte, tout meurt à petit feu. Et pourtant, régulièrement, je craque pour une jolie plante, dans son joli pot. Ça  j’en ai, des jolis pots, qui prennent la poussière au garage, garnis parfois encore d’un reste de géranium ou autre espèce, complètement rabougrie et desséchée.

Pourtant, le weekend dernier, j’ai encore craqué. Et je me suis offert une magnifique Etoile de Noël, ou Poinsettia de son petit nom. Majestueuse, fournie, fière, elle m’a fait de l’oeil dans ma jardinerie préférée.

poinsettia

Je lui ai trouvé THE place-to-be, dans mon petit salon, mise en valeur par notre nouvelle décoration intérieure.
Et ce matin, après moins d’une semaine de co-habitation, elle présente malheureusement déjà des signes de défaillance. Elle s’étiole, se froisse, pleure ses feuilles….
Pourquoi !!!!

Je me suis ruée sur mon ordi, tapeti-tapeta tapent mes doigts gelés sur le clavier pour trouver le remède miracle qui sauvera la Belle.
Bien, bien. J’ai donc choisi d’adopter une espèce compliquée, aux manières délicates et à la santé fragile…

Je sens qu’elle va elle aussi, finir sur le tas de compost….M’enfin, j’aurais gagné un joli cache-pot, c’est déjà ça….