Brèves de Tribu #2014-02

journal

C’est enfin Vendredi, youpi !!

Une semaine chargée et fatigante pour une Tribu traîne-la-patte. Des jours sans fin, gonflés de pleurs et de doutes. Des journées ensoleillées aussi, rythmées de beaux moments partagés.

Pour commencer ces brèves, un petit retour de notre Dimanche en famille, qui a vu toute la Tribu réunie, cousins, cousines, mêlée de jeux et de rires. Et surtout des gourmandises concoctées à plusieurs mains. Petit aperçu avec les desserts réalisés par Deuz et moi-même.

Cupcakes chocolat !

Cupcakes chocolat !

Roulé au Nut'

Roulé au Nut’

Cake crème de marrons

Cake crème de marrons

Lundi, la semaine a commencé sur les chapeaux de roue, à cause d’une panne de réveil générale, qui nous aura vus bondir de nos lits à 8h passées. Ou comment débuter la semaine en râlant. Deuz a entamé sa semaine de collégienne par une crise d’angoisse monumentale.  Depuis, des rencontres, des échanges et des questionnements ont permis d’apaiser – un peu – ma Différente et aujourd’hui elle se libère doucement de ses démons.

Nous avons rencontré un nouveau spécialiste pour notre Championne. Trop de douleurs,toujours, l’empêchent de se « donner » à fond lors de ses entraînements et matches. Une rencontre agréable et pleine de bons conseils.

Mardi, Deuz et moi avons passé un long moment avec sa référente éducative au Collège. Ma fille a été entendue, soutenue. L’équipe scolaire n’a pas beaucoup de moyens pour lui venir en aide, mais le fait d’être accompagnée dans ces moments difficiles l’a apparemment bien soulagée.

Toujours Mardi, Prems avait son premier rendez-vous avec une psychologue. Bilan mitigé car ma belle blonde refuse d’en voir l’utilité, regimbe à y retourner. Mais la psychologue a su être « psychologue » et en démontré les avantages à notre ado déscolarisée.

Enfin, pour terminer en beauté cette journée chargée, nous avons rencontré l’équipe de suivi de scolarité de Perle, dans le cadre de sa re-scolarisation, suite à son séjour en pédopsy. Et Halleluyah, cette réunion a marqué la fin du suivi. Perle, depuis bientôt un an et demi, a démontré toute sa volonté, tout son courage et enfin laissé apparaître toutes ses compétences scolaires et culturelles.

Notre Tendre Amour pourra faire sa rentrée de collégienne, en Septembre prochain, sans A.V.S ni aucun suivi. Une enfant normale, en somme.

Mercredi, jour des enfants, nous a vus courir en tous sens, pour assurer les trajets maison-collège, maison-foot, maison-copains. Mais rien ne m’aura perturbée, tant j’étais heureuse ce jour-là, de pouvoir enfin reprendre mes cours de Zumba, après une longue pause Noël-esque !

Jeudi, j’attaquais une nouvelle partie de ma vie, en commençant un petit boulot supplémentaire. La perte de mon poste de Surveillante au Foyer grève considérablement notre budget. Alors, comme mon petit mi-temps au Centre Maternel m’en laisse le temps, j’ai cherché et trouvé des petits boulots d’appoint.

Vendredi, dernier jour de la semaine, enfin ! Avant d’attaquer un week-end bien rempli, j’ai encore un peu travaillé, un peu rangé et un peu blogué. Et pour finir une semaine placée sous le signe des réunions, j’aurais ce soir mon dernier Conseil d’Administration au sein de l’association de Soutien à la Parentalité, dont je fais partie depuis maintenant presque 4 ans. Hélas, les difficultés de mes enfants, mes journées trop chargées, mon esprit bien encombré à tout gérer m’obligent à m’éloigner doucement de l’association.

Samedi, pour ne pas changer, nous irons soutenir notre Championne à son tournoi en salle. Peut-être trouverai-je le temps d’aller faire le plein de victuailles pour remplir les estomacs de la Tribu. Il faudra aussi assurer la routine quotidienne devoirs-rangements-douches et peut-être un peu de farniente.

Quant à Dimanche, écoutez c’est incroyable, nous n’avons rien d’indispensable à faire !! Sera-t’il donc un jour de détente absolue ! La réponse la semaine prochaine !

Edit : voilà, voilà, cela m’apprendra à me féliciter d’avoir un jour off. J’apprends à l’instant que notre Championne est convoquée pour un tournoi Dimanche toute la journée.

Toute la Tribu vous souhaite un bon week-end !

A tout bientôt, prenez soin de vous !

Publicités

Docteur Mamour et moi, ou une histoire de rendez-vous manqués

Je ne suis pas une mère très inquiète, très stressée. Je ne l’ai jamais été. A la naissance de ma fille aînée, il y a fort fort longtemps, je n’ai pas ressenti cette bouffée d’inquiétude qu’apparemment de nombreuses mamans ressentent. Ni à la naissance de Deuz, ni à celle de Perle, ni à….bon vous avez compris, quoi !

Non, je n’ai pas compté tous les doigts, orteils et autres extrémités. Non, je n’ai pas tremblé  à la vue d’un nez qui coule, d’un poumon qui ronfle ou d’un bouton purulent. Peut-être parce que la Tribu, en bas âge, n’a été que très rarement malade.

Les médecins et moi, c’est une histoire de rendez-vous manqués. Déjà pour les visites obligatoires. Genre, oublier d’appeler Dr Mamour pour les vaccins, s’en rendre compte un an après, apporter d’un coup d’un seul 4 carnets de vaccinations (et les enfants qui vont avec), se faire tirer les oreilles (clin d’oeil à Mr P., mon instit de CM2, champion du tirage d’oreilles), se repentir et …. de nouveau oublier, laisser les ordonnances moisir au fond de mon sac…s’en rendre compte au bout de 6 mois…bis repetita…

J’ai pu ainsi laisser agoniser (oh c’est bon hein, faut bien les endurcir ces petites bêtes) Fille Aînée avec une scarlatine carabinée, Louloute avec une infection indéterminée (d’ailleurs, quand enfin – au bout de 2 semaines à voir ma fille se traîner lamentablement – j’ai décidé de consulter, la prise de sang a révélé que l’organisme (bionique certainement) de la puce avait combattu cette infection).

Je mise un peu trop sur la résistance de mes enfants. Mais preuve s’il en est, que de n’avoir jamais consommé d’antibios ou autre drogue les a immunisés. Ils ne sont JAMAIS malades. Sauf quand ils sont malades bien sûr…

Comme Fille Aînée, qui, hier, enfin avant-hier, ou peut-être il y a 15 jours je ne sais plus bien, me demande d’appeler Docteur Mamour pour une vague histoire de douleurs, je sais pas, j’ai pas écouté..

Et qui me le rappelle, encore et encore…

Donc, harcelée, lassée, je me laisse convaincre de passer un petit coup de fil à Docteur Mamour…Enfin, à sa standardiste plutôt. La dragonne. Celle qui a le pouvoir de te décrocher un rendez-vous à 20h12 dans 6 mois (peut-être, si il y a une canicule qui élimine quelques vieux d’ici-là).

La dragonne, disais-je. Oui, je l’imagine bien, ronflante et sifflante, combiné à la main, vernis dans l’autre. Feuilletant vaguement un magazine (qui te laisse croire, à l’autre bout du combiné, qu’elle cherche désespérément un créneau dispo pour ta pauvre fille à l’article de la mort). La dragonne qui, avant de te délivrer le précieux rendez-vous, se permet, dans toute sa compétence médicale, de faire son petit pronostic concernant les maux de ton enfant.

Moi :« Bonjour, j’aimerais prendre rdv avec le Docteur Mamour, s’il vous plaît »

La dragonne : « C’est pour quoi ? »

Moi : « Pour boire un coup un enfant malade »

La dragonne : « Qu’est-ce qu’il a ? »

Moi : « Euh….(et là, tu noteras l’hésitation de ma part, entre le désir de ne pas étaler les maux de Fille Aînée, et la crainte de voir échapper un rendez-vous rapide si je n’explique pas en détail le souci)….euh….elle a mal quand elle *bip bip* (je me vois dans l’obligation de ne pas dévoiler le mal dont souffre Prems, au risque de me voir bannie de sa friendlist FB)

La dragonne : « Bon, elle a mal, maaal ou mal mais pas trop ? Nan, parce que vous savez, j’en ai vu moi des *bip bip*, et on s’affole pour rien, hein. Vous avez essayé de lui donner un anti-douleur, une baffe, de la coke ? (liste non exhaustive) »

Moi : « Elle a mal, MAL !! et je voudrais un rendez-vous s’il vous plaît ! »

La dragonne: « Mmmhh…mouais, c’est que Docteur Mamour est bien plein, hein, alors faut vraiment qu’elle ait mal mal mal, là…. » 

Moi : « Oui, elle a trèèès mal, elle souffre, se tord, me supplie à genoux de consulter là » (je fais très bien la mère paniquée quand je veux)

La dragonne : « Mouais…attendez un instant »

J’attends donc un instant. Puis deux instants, puis trois….Bref, j’attends 18 minutes avec une charmante mélodie en fond sonore, d’ailleurs j’ai perdu un tympan et ma résistance nerveuse, avant qu’enfin la Dragonne daigne m’accorder le sésame, c’est-à-dire un rendez-vous ce soir pour Fille Aînée.

Que j’avertis immédiatement par sms, pendant son cours de Maths mais c’est pas grave, pour lui montrer à quel point je suis une mère attentionnée et attentive aux besoins/maux de mes enfants.

Elle me répond, hystérique et folle de joie : « Oh merci ma mamounette chérie d’amour, que j’aime tant » (si si elle a dit ça, enfin c’est ce que j’ai déduit de son « ok ») et là, elle rajoute « j’en profiterais pour montrer au Docteur Mamour ma cheville, tu sais, celle que j’ai tordue il y a 6 mois, que tu m’as dit que t’allais appeler le Docteur, mais que tu l’as pas fait et j’ai toujours un peu, oh si peu ! mal, et maintenant mon pied est complètement pété, ce qui n’est pas pratique pour mettre mes chaussures »

Oups…