Résolutions or not ?

réso

Bonnes ou mauvaises, il est l’heure des résolutions. Passage obligé de la nouvelle année, chacun va s’enquérir, entre les échanges de vœux mielleux et une boite de chocolats indigestes, de votre liste de bonnes résolutions.
Elles doivent être bonnes. Toujours.

Pour ne pas perturber l’atmosphère guillerette – pouët pouët – autour de la machine à café, vous allez devoir réciter une farandole de décisions admirables/motivées/enthousiastes que l’an nouveau vous aura soufflé entre deux coupes de champ’ et un toast trop gras.

Mais, et je l’ai déjà écrit l’année dernière, hors de question pour moi de me plier à cet exercice. Je ne suis pas de ce genre-là, je ne sais pas faire, n’en ai pas envie, bref cette pratique ne passera pas par moi, point.

Je vais plutôt me présenter mes vœux, me prédire le meilleur pour l’année à venir.

1er janvier

De l’amour

Celui tout doux, quand ils se blottissent au creux de moi. De l’amour fou, quand l’odeur de sa peau me rappelle nos vingts ans.

De l’amitié

Celle qui dure depuis si longtemps qu’on peut s’oublier un temps et se connaître tellement. Celle qui fait rire aux éclats, pleurer dans leurs bras.

De la bienveillance

Celle qui me m’accepte, me félicite. Celle que je leur porte quand d’autres les heurtent.

De la sérénité

Celle qui apaise mon cœur enfin calmé. Celle qui vient après la bataille.

De la santé

Celle qui me tient debout à longueur de journée. Celle qui leur insuffle cette énergie ingérable.

De l’argent

Celui qui nous met en sécurité. Celui qui gâte ceux que j’aime. Celui qui rassure mes nuits.

De la folie

Celle qui fait pétiller nos yeux. Celle qui fait trinquer nos verres. Celle qui balaie la banalité.

De la tolérance

Celle que je n’ai pas encore parfois, devant certaines paroles. Celle que je prône, toujours. Celle qui leur est innée et tellement belle.

De l’espérance

Celle qui me lève tous les matins. Celle qui chasse les nuages. Celle qui vibre dans leurs cœurs.

Permettez-moi de vous souhaiter du doux, du sucré,

du pétillant et de l’affolant, du merveilleux et du moelleux !

BONNE ANNÉE 2015 !!

Publicités

L’Appel de la Nature

pommes

« Les produits laitiers sont nos amis pour la vie »

« Ne mange pas trop gras, ni trop sucré, ni trop salé »

Stoooooooop ! N’en jetez plus, la coupe est pleine !

Trop de diktats tue le diktat et j’ai pris conscience il y a quelques mois que toutes ces recommandations, cette pensée unique qu’il faut suivre à tout prix ne me convenaient plus.

Ce n’est pas ce que je souhaite pour mes enfants, pour moi, pour notre avenir.

Pourquoi nous sommes-nous tant éloignés de nos besoins « primaires », quelle nécessité avons-nous à consommer autant de produits manufacturés et créés de toutes pièces par l’Homme, alors que la nature nous offre tant, dans la simplicité et la diversité ?
Pourquoi maltraiter notre organisme en pensant prendre soin de notre santé ?

Aussi, depuis quelques temps, je m’essaie à retrouver le goût des choses simples, en modifiant mon alimentation, en tentant quelques changements, en tâtonnant un peu.
Mais déjà, les bénéfices sont présents, concrets, réels.

Pour être plus claire, j’ai décidé, suite à des échanges passionnés et passionnants, de suivre le style de vie Paléo.
Késako ? Pour faire bref, je tente de m’approcher au plus près du mode de vie de nos ancètres chasseurs-cueilleurs de la période paléolithique.

Je ne vais pas détailler aujourd’hui, j’y reviendrais certainement dans d’autres billets. Aussi, pour plus d’infos, n’hésitez pas à visiter les liens à la fin de cet article.

Bon ok, voilà un p'tit indice visuel !

Bon ok, voilà un p’tit indice visuel !

Mais d’ores et déjà, je peux dire à quel point je me sens bien, légère, dynamique et en accord avec Mère Nature.

J’ai perdu du poids, bonus non négligeable. Mais avant tout, je découvre un bien-être physique impressionnant : finies les douleurs liées à mon arthrose. Terminé le coup de barre post-prandial.

Et surtout, je suis heureuse, plus qu’heureuse de pouvoir me nourrir sainement, sans dépendre des lobbys industriels et alimentaires. Me ressourcer, me reconnecter à mon Moi primaire.
Me nourrir simplement, de ce que la Nature nous offre depuis des millénaires. M’apercevoir que le sucre, le gluten et autres produits manufacturés ne sont que poisons et que mon organisme me remercie de l’en épargner.

Je me sens bien, tout simplement. Je me sens enfin MOI.

Pour l’instant, ma Tribu continue de se nourrir comme avant. Car je n’oblige personne bien sur. C’est mon choix, mon besoin. Mais j’ai à cœur de continuer à amener dans ma Hutte des aliments simples et savoureux, de leur montrer, jour après jour, le plaisir de consommer respectueusement, dans la simplicité et la transparence. Et leur conscience s’éveille, doucement, mais sûrement.

(Ce blog est dédié aux péripéties de ma Tribu, aussi je n’en ferai pas un journal de bord de mon nouveau style de vie. Mais si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me demander, je me ferai un plaisir de vous en raconter davantage dans un nouvel article !)

Pour en savoir plus, c’est par ! Et ici !