Reprise

Bientôt 6 mois que je n’avais pas mis les pieds à la salle de sport.

Ce n’est pas l’envie qui me manquait pourtant.

Mais toujours une bonne (fausse) excuse, un imprévu, trop de fatigue..J’étais clairement atteinte de flemmingite aiguë, y a pas d’autre mot pour décrire mon état végétatif.

Mais, il y a quelques temps, ma petite sœur chérie m’a fait une proposition touchante, incroyable et tellement géniale : être sa témoin de mariage l’été prochain ! Gniiiiii !! Mon bébé va se marier ! (oui, c’est mon bébé, ma toute petite sœur, ma jumelle, je l’aime quoi !)

Et je ne pouvais décemment accepter cette responsabilité sans fournir un effort pour mon rôle du mieux que je peux.

Ces efforts passeront par le sport ou ne seront pas.

Ouhhh, c'est lourd !

Ouhhh, c’est lourd !

En effet, hors de question pour moi d’apparaître flasque et mollasse en ce jour de célébration. Bien qu’acceptant de mieux en mieux mes formes généreuses, je n’aime pas du tout mon corps, ni ses dizaines de kilos en trop. Point.

Aussi, depuis quelques semaines, j’ai repris le contrôle de mon alimentation, sans faire un régime loin de là, mais en me nourrissant beaucoup plus sainement (voir mon article sur ce changement).

Mais la blessure à ma cheville, dont je ne me remets à peine, m’a contrainte à abandonner l’idée d’aller courir ce printemps et j’ai dû arrêter totalement mes cours de Zumba et de musculation.

Mais n’était-ce que de fausses excuses, des alibis biscornus pour éviter la suée ? Je le pense.

Car ce matin, avec deux amies complices, j’ai repris le chemin de la salle de sport. Et deux heures après, ma cheville ne bronchait toujours pas ! Ni mes muscles d’ailleurs, trop heureux certainement d’enfin retrouver une mobilité et une utilité !

Me voici donc cet après-midi détendue et béate (ok, l’apéro post-muscul’ y est sans doute pour beaucoup ^^).

Alors c’est décidé je m’y remets ! Et j’espère bientôt pouvoir reprendre le runing !

Je vous invite à me botter sérieusement le fessier si je n’en parle plus, ici ou sur la Fanpage 🙂

Et vous, quel sport pratiquez-vous ? En intensif ou par loisir ?

Je suis craquante, je sais :)

Je suis craquante, je sais 🙂

A bientôt, pour de nouvelles aventures sportives !

Toujours plus vite, toujours plus loin !

C'est presque ça !

C’est presque ça !

Un pas devant l’autre. Plus vite, plus fort.

De nature brouillonne et trépignante, j’ai souvent tenté de canaliser cette énergie avant qu’elle sorte trop fort, trop vite.

Et je crois que j’ai trouvé LE moyen. La méthode qui me convient, qui m’apaise et me procure un bien-être phénoménal.

 Sport… Hou, le vilain mot, me direz-vous ! Ou pas…

La plupart d’entre vous ont certainement une activité sportive routinière et ce que je raconte ne vous perturbe pas plus que ça, hein !

Mais pour moi, « Mama » au foyer (ou presque, d’accord….mais bosser la nuit, pour le plus grand nombre, c’est comme si j’étais à la maison), en sur-poids bien implanté, le sport était jusqu’à présent, une activité réservée à l’élite, à ces bombasses ultra-sexy en micro-short, ou pour ces beaux (beaufs ?) mecs qui roulent des mécaniques en salle de muscu.

Et puis, un jour, pour le fun, pour le plaisir d’être avec elle, j’ai suivi une amie à son cours de Zumba. Z’avez déjà vu un hippopotame se déhancher, complètement désarticulé ? Bah c’était moi !

Rougeaude, suante, soufflante que j’étais à la fin de ce premier cours. Mais heureuse, shootée à la bonne humeur, détendue !

J’ai réitéré, encore et encore.

Et j’ai commencé à vouloir plus. J’aimais cette sensation de légèreté et d’excitation qui suit une bonne séance de suée.

Alors j’ai commencé à marcher une heure, puis deux plusieurs fois par semaine. Marcher vite, sentir mes muscles prendre vie, tirer, râler, mais être en action.

De la marche, je suis passé au jogging..enfin au trottinage, soyons honnête !

Et je deviens accro. Addict.

Las ! Nous voici aux premiers jours des vacances scolaires de ma Tribu, et je bouillonne de ne pouvoir m’échapper deux heures pour aller courir.

Échappée que je vais faire quand même…Les laisser un temps pour me retrouver. Me régénérer. Me ressourcer.

Et j’ai bien l’intention de progresser. Encore et encore. Je me mets en quête d’un petit défi, un challenge pour motiver ma masse à se remuer toujours plus vite, toujours mieux.

Allez, je vous laisse, mes baskets m’attendent !

Et vous, quel est l’activité solo qui vous ressource ?